Eh oui, mon niveau de fièrtitude atteint 100 sur l’échelle… euh… de la fièrtitude.

Bon OK, c’est pas non plus le Népal ce que j’ai fait, vous allez être hypra désappointés lorsque vous apprendrez ce que c’est, parce que ce n’est pas ça qui va changer la face du monde. La face du monde non, mais celle de quelqu’un d’autre, sûrement.

Etant une future opticienne, je développe une fixette plutôt prononcée sur tout ce qui se rapporte aux lunettes. Une trace de doigt sur un verre de lunette et c’est la catastrophe interplanétaire, je vous raconte même pas dans quel état je suis lorsque je vois quelqu’un essuyer des lunettes avec le bas de son pull. Comment ça je le fait aussi ? Ouais mais moi c’est pas pareil.

Bon bref, le fait est que pour moi les lunettes, ben… c’est comme des deuxièmes n’yeux, c’est méga important. Inutile de dire que lorsque mon père est revenu de l’ophtalmo avec une nouvelle ordonnance, je me suis frottée les mimines.

Mon défi si je l’accepte : faire choisir à mon paternel un nouvelle paire de lunettes plus fashion, plus modernes, plus carrées que ses lunettes de papi. Je relève le défi ! La seule mouche dans le potage, c’est que ben mon pôpa il est légèrement psychorigide. En gros il voulait la même paire que celle d’avant : forme indéfinissable, couleur indéfinissable. Comme si la pression n’étais pas assez grande, ma mère m’a sermonné : « surtout tu lui fais choisir des lunettes qui changent ! ». Je vais faire ce que je peux, mais c’est pas gagné !

Kravan_5342Je dois avouer que je partais déjà perdante, me doutant qu’à la moindre tentative d’essayage de lunettes un peu plus hype, mon père partirait de la boutique ventre à terre. Il fallait donc y aller progressivement, sans que la bête ne se doute de rien. C’était un peu raté, il a regardé bizarrement une monture rouge que je lui tendais et il a fallu que je lui fasse essayer de force (en plus elle était pas si top que ça). Le hic c’est qu’il a vite arrêté son choix sur une monture on ne peut plus banale. Alors que moi je voulais lui faire choisir une monture super tendance et pile pour lui, voir photo ci-jointe. J’ai déployé toute ma force argumentative, répondu à tous ces contre-arguments, appréciez plutôt :

Lui : C’est trop carré !

Moi : Tu veux quoi ? Du rond ? On est en 2007 papa !

Lui : Oui mais j’aime pas trop la forme.

Moi : Mais c’est pas grave tu te vois pas avec, c’est les autres qui te voient, et elles te vont super bien !

Lui : …

Moi : Prend quelque chose d’original, t’aura la deuxième paire qui sera plus classique ! (en vrai vu que c’est pas exactement les mêmes verres c’est un argument pas très valable, mais y’a que moi qui le sais)

Lui : Les branches elles sont trop droite.

Moi : Aucun problème, on peut les courber !

Lui (en plein essayage) : …

Moi (l’argument final qui tue tout) : En plus elles se placent nickel sur ton visage, le nez de la lunette correspond impec à ton nez ! Et puis elles sont classique de part leur couleur, mais avec une pointe l’originalité avec la touche de rouge très discrète, la forme est méga tendance, ça fait chic, moderne, bref, ce sont celles qui te vont le mieux.

On se doute pas, mais c’est du sport ! J’ai cru baisser les bras à un moment, failli partir moi même de la boutique s’il ne prenait pas ZE monture. Finalement, au fur et à mesure j’ai senti sa résistance faiblir, puis s’effondrer complètement. J’étais arrivée à ce que je voulais en quarante minutes environ.

Moi : 1    Papa : 0