Je_vais_bien_1C’est ce dont j’essayais de me convaincre à la sortie du film Je vais bien, ne t’en fais pas . Mais ça n’a pas suffit, je suis quand même sortie de la salle en pleurant. Et c’est très rare que je pleure au cinéma. Devant la télé quand je suis toute seule oui, mais au cinéma, je tiens à garder un peu de dignité. Mais la musique du générique a eu raison de moi. Le genre de musique que même si tu l’écoute toute seule comme ça sur ta chaîne hi-fi elle te fait monter les larmes aux yeux. Alors je te raconte pas ce que ça peut donner avec derrière 1h40 de film pas joyeux joyeux.

Parce que joyeux, ce film, il ne l’est pas. Loin de là. A déconseiller si tu n’as pas la super  pêche. Sinon, c’est sur, tu broie du noir le reste de la journée. Cela dit, c’est un très bon film, et je ne regrette pas d’être allée le voir. A ce propos je remercie encore Chris qui m’a gentiment donné sa place de cinéma gratuite !

Pour l’histoire je vais vous la faire courte. C’est une jeune fille qui rentre de vacances, et qui apprend que son frère jumeaux a quitté le nid familial pour cause de violente dispute avec le père. Je ne vais pas vous raconter la suite, je vous laisse découvrir cette histoire pleine de rebondissements.

Si vous n’êtes pas encore allé le voir, je vous le conseille vivement ! Surtout qu’il y a quand même des moments drôles. J’étais littéralement scotchée sur mon fauteuil (que j’en ai eu du mal à me Je_vais_bien_2relever), totalement prise par l’histoire des personnages.

La seule chose que je reprocherais, c’est le choix de la musique de fin. Ils n’étaient pas obligés de nous en remettre une couche tout à la fin ! Surtout qu’on l’entend deux fois dans le film, deux fois tu te dis « pleure pas, c’est que de la musique ». Mais y’a pas à dire, cette musique là elle est vraiment belle.