dans_bois_eternelsHistoire de se cultiver. Et de s’évader. Et de découvrir.


Je vais vous parler d’une auteur (c’est bien comme ça qu’on dis, une auteur ? ou un auteur femme ? ou une autrice ?) que j’affectionne particulièrement. Il s’agit de Fred Vargas. Oui c’est une femme. Qui écrit meeeeerveilleusement bien. Des romans policiers. Mais attention, pas n’importe lesquels. Dans ses romans, ses personnages sont récurrents, ce qui permet à nous, lecteurs, d’en connaître un peu plus à chaque volume. Car elle décrit la psychologie des personnages. Et pas qu’un peu. Le commissaire Adamsberg, Jean Baptiste de son prénom, le commandant Danglard, et Camille. Il faudrait qu’on m’explique pourquoi les personnages nommés Camille dans les romans (ceux de Fred Vargas ou le roman d’Anna Gavalda « Ensemble, c’est tout ») sont toujours des filles très spéciales. Mystère…


Quoi qu’il en soit, les romans de Fred Vargas sont un délice, on se plonge avec bonheur dans le tortueux labyrinthe de l’esprit des personnages. L’intrigue policière est simple, mais osée. Souvent teintée de mysticisme, on la suit avec plaisir sans s’embrouiller dans des rebondissements à tire larigot (je ne suis pas sure de l’orthographe là). Parce que j’ai lu un autre roman policier de Harlan Coben : « Ne le dis à personne », qui a apparemment eu pas mal de succès. Pour être efficace, c’est efficace. Mais trop pour moi. Trop de rebondissements tuent l’intrigue. Comment voulez vous suivre correctement ? Même à la dernière ligne on se rend compte que ce n’est pas encore ce qu’on croyait. Moi qui suis un peu dure de la comprenette, ça n’est pas pour moi. Et puis là du coup, au niveau de la psychologie des personnages, il ne faut pas la chercher, il n’y en a pas.


Décidément, je reste fidèle à Fred Vargas.


Par contre, justement pour suivre le cheminement des personnages, il est conseillé de les lire dans l’ordre. Ca aide à comprendre. Surtout pour le dernier qu’elle a écrit : « Dans les bois éternels ».
Ce n’est qu’un petit conseil littéraire, mais je me devais de vous en parler, ayant lu presque tous les volumes.